Contraception : Mon expérience et mon arrêt.

Mon expérience.

J’ai commencé à prendre la pilule à seize ans, dès que j’ai commencé à avoir un copain. Après quelques mois de prise, j’en ai eu marre de stresser parce que je risquais de l’oublier en partant en week-end, et surtout j’avais eu une sale mésaventure qui m’a collé la honte le jour de la rentrée au lycée: je pensais l’avoir oubliée ce matin là, et au final j’en ai avalé deux. Donc malaises et vomi en plein milieu du couloir du lycée devant tout le monde. Joie. Le seul point positif à la prise de la pilule, c’est qu’à cette époque la j’étais en sous-poids (39-40kg pour 1m55) et que ça m’a fait prendre le poids qu’il fallait pour ne plus être aussi maigre.

pilule-contraceptive-800x305

Après ce ras le bol de la pilule, j’ai demandé à mon médecin d’utiliser l’implant. J’avais entendu que certaines nanas n’avaient meme plus leurs regles avec ce truc, et que c’est trois ans de tranquillité. J’ai donc utilisé le patch pour faire la transition entre la pilule et l’implant, que j’ai gardé environ 7 ans.

patch

Mon expérience avec l’implant n’a pas été très bonne. J’avais des cycles très très irréguliers donc assez galère de prévoir, mais rien de bien méchant. J’ai fait poser le second puis le troisième. Le troisième implant a été une catastrophe : posé par une bouchère, beaucoup trop profond et dans le muscle : on a du me faire une échographie pour me le retrouver, on ne pouvait même pas le sentir au doigt ! J’ai maintenant une énorme cicatrice sur le bras qui sera toujours boursouflée. Après ce carnage (mais par une gynéco que j’ai adoré), j’ai décidé de ne plus me faire du mal sous prétexte de contraception.

implant

Suite à l’implant, j’ai voulu une contraception sans abîmer mon corps, et autre chose que la pilule que je risquais d’oublier beaucoup trop souvent. J’ai donc testé l’anneau Nuvaring. C’est très spécial, c’est cher, mais tellement plus simple à utiliser! Tu le mets en toi trois semaines, et tu le retires une semaine pour avoir tes règles. Je ne l’ai pas oublié une seule fois. J’ai beaucoup aimé ce procédé mais je me sentais très très fatiguée, donc je l’ai arrêté pour voir si mon état s’améliorerait et surtout pour savoir si cette fatigue extrême était due à la contraception (effet secondaire reconnu), ma thyroïde, ou une incompatibilité des deux traitements hormonaux. Ca n’a pas loupé: je me sens mieux depuis que j’ai arrêté la contraception hormonale, même si j’ai quand même pas mal de fatigue à cause de la thyroïde.

anneau_vaginal

Mes symptômes suite à l’arrêt.

  • 02 Juillet 2017: Retrait du dernier anneau.
  • 06 au 08 Juillet 2017: Spotting.
  • 09 Juillet 2017: Enorme poussée d’acné. Vraiment énorme. Je n’ai jamais été aussi affreuse, même à mes années collège.
  • 18 au 23 Juillet: Spotting.
  • 29 Juillet au 3 Août: Règles?
  • A partir du 3 Août: Tout semble s’être remis en place. Enfin!

Quand on arrête un traitement hormonal, il ne faut pas s’attendre à ce que tout redevienne comme avant tout de suite: j’en ai bavé. Même si mes cycles étaient chaotiques, mon corps fonctionnait et j’ai fait une FC à +/- 8 SA début septembre. Je ne m’attarderai pas sur ce sujet car ça m’a fait un gros choc car je ne m’y attendais pas duu tout, mais tout ça pour dire que même après 10 ans de traitement hormonal, on peut tomber enceinte très rapidement. Le corps reprend très vite ses esprits après tant d’années en pause.

Contraception = Poison

Avec toutes ces expériences qui ont été plus négatives que positives, je ne veux plus prendre de contraception hormonale, et il y a bien des alternatives à toutes ces cochonneries qui nous détraquent le corps. Rien qu’en lisant les effets secondaires des pilules on comprend qu’on court des risques rien que pour ne pas tomber enceinte. Parmi les plus graves on trouve des risques d’AVC, de phlébites, de thromboses veineuses, de cancers…

Quand j’étais sous pilule/patch/implant/anneau, j’ai pris énormément de poids, j’étais très fatiguée et un peu déprimée. Je pensais tout cela normal et faisant partie de moi, vu que j’avais commencé ces traitements très tôt, sauf qu’en arrêtant tout cela je me découvre plus énergique, je retrouve une libido en hausse, j’ai moins d’acné. Pour le poids on verra, ça n’a pas changé pour le moment, mais je pense que je devrais fondre un peu, mais ce n’est pas le plus important.

Je reste donc en ce moment avec une contraception locale, et quand un mini-nous fera son apparition, j’opterai pour le stérilet en cuivre.

A la base, je ne voulais pas me remettre aux préservatifs.

Mais j’ai changé d’avis.

Et toi, t’en es ou dans tout ça? Dis moi tout (ou presque) 😉

18 réflexions sur “Contraception : Mon expérience et mon arrêt.

  1. Non mais tu sais que je suis en train d’écrire un article sur la notice des pilules ? 😂

    J’en ai marre de la pilule, j’ai pas envie d’un truc dans mon vagin (ni anneau et encore moins stérilet, je ne peux pas, c’est plus fort que moi rien que l’idée me bloque) et j’ai bien envie de tester le patch. L’implant non merci, j’ai des cycles réguliers avec ou sans pilule depuis ma perte de poids donc j’ai pas envie d’un carnage.
    Vivement que tu nous fasses un mini vous ! 😍

    Aimé par 1 personne

    1. ❤️
      On est synchro!
      Le patch c’est pas hyper esthétique et j’avais peur que ça tombe. Ça reste aussi hormonal avec tous les risques de la pilule 😭
      Sinon il y a les diaphragmes avec spermicide, mais ça enlève toute la spontanéité de l’acte et ça craint. Comme le préservatif qu’on utilise en ce moment, c’est chiant.
      La meilleure contraception possible: l’abstinence ! 😂
      Vivement Oui 👍🏻
      Bisous ma poule ❤️❤️

      J'aime

  2. Très intéressant cet article ! Et malheureusement, un parcours très chaotique aussi 😦 J’espère que tu trouveras ton bonheur avant ou après bébé, car faire toute sa vie avec des capotes, euh pas glop ! Pas facile la contraception. Néanmoins tu balances en vrac que la pilule augmente les risques de cancer, mais j’ai lu des études où le risque de certains cancers diminue justement. Pour la thrombose veineuse, j’en connais un rayon vu que j’en ai eu une (superficielle heureusement, mais affreusement douloureuse) sous pilule suite à une perfusion. Du coup les oestroprogestatifs (pilule combinée) me sont interdits à vie par mesure de précaution (on ne m’a pas retrouvé de troubles de la coagulation après l’arrêt). Du coup je sais que le risque de thrombose n’est pas augmenté avec la contraception par progestatif seul, vu que j’y ai droit. Au contraire de toi j’ai une très bonne expérience avec ça ! Pendant un moment j’avais des règles 3 à 4 fois par an, et puis plus rien depuis 15 mois. Du bonheur en barre je te jure :-D. Par contre, mon combat contre l’acné a été plus dur sous progestatif seul. J’ai vaguement envisagé le stérilet en cuivre, mais l’idée de règles abondantes me rebute beaucoup.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair que les calins en KWay on a vu mieux …
      Certaines pilules peuvent augmenter les risques de cancers du sein ou kystes ovariens: j’ai des amies qui n’ont pas le droit d’en prendre parce qu’elles ont des antécédents familiaux donc la prise de la pilule est à risques pour elles, selon les gynécos. Donc ce n’est pas balancé en vrac 😉 Après tout dépend des cancers bien entendu, je faisais une généralité, je ne suis pas gynéco mais seulement coiffeuse. Pour les thromboses veineuses, c’est mentionné comme effet secondaire à la pilule dans certaines notices. Pas dans toutes les pilules certes mais je ne saurais pas te dire lesquelles, mais dans tous les cas, les hormones de synthèse, ça pue.
      Par contre pour l’absence de règles tu es une chanceuse ! Ca a toujours été chaotique pour moi quand j’étais en prise continue.
      Il parait que certaines pilules peuvent avoir une action anti acné, mais qu’elles seraient dangereuses du à leurs effets secondaires.
      Après pour le sterilet cuivre, je préfère avoir des règles abondantes mais me sentir en bonne santé sans effets secondaires. Une période j’ai été fumeuse pendant la contraception hormonale, en plus de prendre des hormones thyroïdiennes et je peux te dire que c’est pas beau comme cocktail !
      Sinon, il faut faire de l’abstinence. Non je blague. Personne ne tiendrait. 😀
      Les règles abondantes, si tu as une cup de très grande contenance, la vider le matin, milieu de journée et soir ne me poserait pas de souci parce que c’est ce que je faisais quand j’étais aux tampons. Et vu que les cup ont une bien meilleure contenance….
      Je pense qu’une méthode de contraception ne peut pas convenir à tout le monde.
      Voila voila bisous !

      J'aime

  3. Nuvaring car ras le bol d’oublier la pilule et d’avoir peur.
    Le stérilet en cuivre j’aimerais vraiment car j’en ai ras le bol des hormones mais psychologiquement, j’en suis incapable donc on verra d’ici quelques années quand mon cerveau acceptera la chose. 😂
    Pour ma part, c’était l’obésité qui rendait mes cycles irréguliers car quand j’ai arrêté la pilule pour tomber enceinte, j’ai eu un premier cycle à 30 jours puis directement à 28 jours et je suis tombée enceinte assez rapidement.
    Donc voilà, vu qu’on aime pas les capotes et que les spermicides ne sont efficaces qu’à 70%, c’est anneau pour le moment. 😘

    J'aime

    1. Alors l’anneau tu t’y es bien habituée?
      Si tu n’aimes pas les préservatifs, je sors un article ce soir qui peut t’intéresser 😘
      Le nuvaring j’aimerais bien mais j’ai peur de la douleur. C’est quoi qui te bloque toi?

      J'aime

      1. Oui, nickel, pas de changement de fou, mais en même temps j’étais déjà sous hormones donc mon corps n’est pas perdu !
        Ah mais les préservatifs c’est catégorique, ça ne passe pas du tout. 😂 J’irai lire quand même mais ça ne me fera pas changer d’avis.
        Ce qui me bloque c’est la douleur aussi, puis le fait d’avoir un truc dans mon utérus (endroit quand même sensible) que je ne peux pas contrôler (chose que je peux faire avec un anneau).

        Aimé par 1 personne

      2. J’étais catégorique et je ne voulais pas de préservatifs aussi, mais je ne supporte plus les hormones donc pas eu le choix et finalement ça me convient, on a trouvé la crème de la crème 😉

        J'aime

      3. C’est vrai que ça peut couper le truc et que les câlins spontanés à l’arrache n’importe ou, ça demande plus d’organisation. Toujours avoir un plastique sur soi 😀

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s