Week-end à Bordeaux

J’ai accumulé un retard de dingue dans mes articles ces dernières semaines. Entre le boulot, le boulot (oui, deux fois.), les rendez-vous à droite à gauche, j’ai complètement laissé tomber ce blog. J’aime pas.

Du coup, je vais te raconter mon week-end passé à Bordeaux, les 20 et 21 Janvier. Oui, je te raconte tout, mais c’est parce qu’il y a des trucs à raconter que j’ai découvert et qui sont assez cools.

A la base, on est venus parce que mon endocrino, la seule que j’accepte et surtout celle qui me connait depuis que je suis gamine, est à Bordeaux. J’en ai essayé une à Toulouse, et le courant n’était pas du tout passé, donc je préfère retourner à Bordeaux pour la voir, quitte à être suivie par le généraliste entre deux rendez-vous. Du coup, je prends mon rendez-vous pour le lundi, et on passe un petit week-end tranquille à la casa non loin de Bordeaux.

Le samedi, quand nous sommes arrivés, j’ai enfin pu revoir mon Poney, ma vieille copine depuis la fac. On se connaissait déjà depuis le lycée, mais de vue et c’est tout. Nous nous sommes vraiment rapprochées à la fac à faire les 400 coups, et après nous avons pris des chemins différents. Moi à Toulouse et elle à Paris. Donc pour se croiser à Bordeaux, ce n’est pas simple. De jolies retrouvailles autour d’un chocolat chaud et d’un délicieux pastis (le gâteau) fait par sa madré. Le soir, bouffe avec le petit frère, et apéro chez les parents en rentrant.

1857002.gif

Le dimanche en journée, on a rien foutu. Mais genre absolument rien. J’étais coincée dans le canapé à cause de mon dos (longtemps que ce n’était pas arrivé, et ça ne m’avait pas manqué. Sciatique de merde va), et le soir on est allés s’enjailler chez ma Mouleflex, son Pantouflex et son Gabiflex. Si je devais résumer cette soirée en trois mots, ce serait: Cubanisto, Cranium, Rigolade. Coeur sur vous les copains!

Et le Lundi, rendez-vous chez le médecin en question. J’ai découvert un super resto que j’aime d’amour, et pourtant très connu à Bordeaux, de tout le monde sauf de moi jusqu’à ce jour là. On a pu flâner dans mes endroits préférés de Bordeaux, et faire une jolie découverte.

Le Café Japonais est sans doute le meilleur restaurant japonais dans lequel j’ai mangé, après le Sushi Hana de Nouméa.

Un saumon parfait, et surtout, le thon était vraiment une tuerie. (J’ai pris en photo le bol de Chéri, j’ai voulu prendre une photo de mon bol Saumon Thon alors que j’avais déjà englouti tout le thon…). Je suis retombée amoureuse du poisson. Je voulais arrêter totalement de manger de l’être vivant, mais là je n’ai pas pu résister, j’ai succombé. J’ai donc décidé de ne vraiment plus manger de viande, sauf le poisson en extérieur. Comme ça, je peux quand même aller en fast-food en cas de grosse dèche et manger autre chose que des frites.

En dessert, j’ai découvert les Yokan. Une tuerie. J’ai pris un thé vert gourmand, qui était un Sencha (que je n’ai pas aimé…) accompagné de desserts trop bons (sauf le panacotta au matcha). Les Yokan étaient trop trop bons, le financier au thé, une tuerie aussi, le macaron au thé vert, pareil, je me suis cassée le ventre.

Après ce gros gavage, direction l’endocrino donc, pour revoir mon traitement. Je dois encore changer de dosage. Pour comprendre le pourquoi du comment de tout, c’est ici.

Evidemment, le traitement « classique » me rend malade, je ne peux pas continuer d’aller en Andorre pour aller chercher celui qui me convient, donc j’ai du faire trois pharmacies pour trouver mon graal vital. Depuis la galère du changement du Levothyrox, les traitements alternatifs sont une guerre pas possible à trouver, et même les plus grandes pharmacies n’en ont pas. Il faut s’y prendre des mois à l’avance pour pouvoir s’en procurer une boite. J’avais franchement l’impression d’être une droguée qui cherchait sa came, sauf que non: j’ai besoin de ce médicament pour survivre. Génial. J’ai fini par le trouver, mais rien ne me garantit que dans deux mois j’arriverai à en retrouver. J’adore!

l-thyroxin20henning-sanoa-1-xh03aa01
La rareté.

Et ensuite, on est tranquillement rentrés à Toulouse, retrouver Jeannine et nos routines de boulot de la semaine!

Là, je suis en train d’essayer de me motiver pour faire ma valise pour partir demain pour Mulhouse… J’ai prévu de tout raconter sur mon blog pro Coiffeuse Curieuse, mais je le rebloguerai ici en même temps! Deux fois dix heures de train m’attendent… La motivation est à son maximum. Youhou.

Et toi, comment vas-tu?

4 réflexions sur “Week-end à Bordeaux

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s